A partir de textes historiques, de témoignages, lettres,

 

A partir de textes historiques, de témoignages, lettres, cartes postales, récits intimes, à partir de poèmes, de vidéos, de livres documentaires et de sites internet à la mémoire de la grande guerre...

Nous avons appris un poème et écrit des textes pour nous souvenir tous ensemble de cet événement qui a profondément marqué notre histoire.

Voici quelques extraits de nos écrits réalisés par les élèves de la classe CE2-CM1-CM2.

 

Poème de Romain C:

Être ligoté, être fusillé

Le sang coule dans les tranchées

Les rats courent où l'on combat

Les balles blessent les hommes

Les obus remuent la terre

Les hommes tuent les hommes

Mais l'espoir revient, le 11 novembre on signe l'armistice.

 

 

Poème de Flora:

 Les sanglots longs montent à la mort

Année 1914, à la guerre

Dans les tranchées, dans la boue, dans les cailloux

 

Les sanglots longs montent avec le mal de mer

Année 1915, à la guerre

Dans les bateaux, dans l'eau

 

Les sanglots longs montent dans le vide

Année 1916, à la guerre

Dans l'avion, dans le vide.

 

Poème de Cassandra

 Refuser c’est mourir fusillé,

Mais refuser c’est aussi se battre pour ses idées

Refuser c’est mourir bombardé,

Mais refuser c’est aussi rester avec les êtres aimés.

 

Poème de Lucas

Je pars pour la guerre

Tu n'es pas très heureuse

La guerre pour toi

C'est une injustice affreuse

Je n'aime guère la guerre

Car on est tous inconscient

Pourtant je t'aime au fond de mon cœur

Même si tu as peur.

 

La grande guerre

Pourquoi les hommes ont fait la guerre ?

Pourquoi l’Allemagne a voulu conquérir la France ?

Pourquoi la France a voulu conquérir l'Allemagne ?

A cause de ça il y a eu la guerre.

Julian

 

 

La guerre ça fait peur,

A la guerre on meurt.

A la guerre on pleure,

A la guerre on se bat

Le temps passe et c'est fini.

Julien

 

Partir pour la guerre

 Il y a ceux qui prennent ça à la rigolade

Mais ils ne se rendent pas compte des massacres

Et il y a ceux qui ont peur

Ceux dont la douleur enveloppe leur cœur.

 

Et quand les assassinats prennent la marge,

Le général Foch dit quelques mots pour perdre le moins d'hommes

Car en fin de compte,

La guerre c'est l'homme qui combat contre l'homme.

Titouan

 

L’angoisse et la peur sont là. Le temps s’écoule pendant que la mort se rapproche. Je ne saurais te remercier assez, je ne reviendrai peut-être jamais.

Pour moi c’est comme si tu avais toujours existé.

Lisa